Impossible de visiter le Texas sans aller voir des cowboys et des ranch (en ce qui concerne goûter de la merveilleuse viande de bœuf, on a testé dès le premier soir !). On prend donc la route pour Banderas, la capitale mondiale des cowboys... Il n'y a strictement rien à voir là bas mis à part des boutiques de chapeaux de cowboy et de santiag ! 

On souhaitait également visiter un ranch mais c'est assez difficile d'en visiter un à la journée : les offres sont plus prévues pour y passer la nuit et faire une balade en cheval le lendemain (mais le cheval c'est pas trop notre dada !). On en trouve finalement un sur la route qui accueille les gens à la journée et je vous préviens ce n'est pas le ranch de n'importe qui ! Le LBJ ranch est le ranch familial du 36ème président des Etats-Unis : Lyndon B. Jonhson. Bon, soyons francs, Aurélien et moi ne savions pas trop ce qu'avait fait ce président et finalement c'est celui qu'on retrouve un peu partout dans les monuments qu'on visite tellement la période où il était président a été riche en événements (assassinat de JFK, guerre du Vietnam, assassinat de Martin Luther King et émeutes raciales, programme spatial lunaire...) ! Il était tellement attaché à son ranch qu'il y a passé un quart de son mandat : piste d’atterrissage pour l'avion présidentiel à travers les champs, installation des services secrets sur place... 

Juste pour cette photo (et les vaches !) la visite valait le détour ! 

On part ensuite pour la vraie capitale du Texas et donc des cowboys : Austin (je vous promets, les Texans portent tous des santiag, des chapeaux de cowboys et conduisent d'énorme pick-up à 6 roues !).  Premier arrêt dans la ville : le capitole tout rose à cause de la couleur de la pierre employée. On passe la sécurité et on part sur une visite guidée du bâtiment (pas besoin de rdv, ni de payer, on visite un bâtiment officiel très facilement ici !). L'architecture du bâtiment est grandiose, d'ailleurs le bâtiment est plus grand que le capitole de Washington DC et ils ne se privent pas de vous le répéter :) Sous la magnifique coupole, on découvre 5 blasons très différents les uns des autres représentant les 5 nations auxquelles a appartenu le Texas à tour de rôle (on trouve celui de la France d'ailleurs). 

Rien ne vous fait oublier que vous êtes au Texas : on peut voir le contour de l'état ou son nom un peu n'importe où, par exemple toutes les poignées de porte ! Vous vous souvenez du fort Alamo ? On le retrouve ici "Souvenez-vous d'Alamo" puisque le massacre qui a eu lieu là bas a poussé les Texans a vouloir leur revanche. Ils se sont plus mobilisés et ont gagné les batailles suivantes, jusqu'à gagner leur indépendance !

On continue ensuite notre visite par les chambres du Sénat et du Parlement, ouvertes au public. Le Parlement n'est réuni que pendant cinq mois toutes les années impaires : si une loi n'est pas votée pendant ce temps, il faut donc attendre un an et demi avant de pouvoir faire une nouvelle proposition. On a eu de la chance de les voir travailler (c'est la fin des cinq mois, du coup les lois qui passent ne sont pas très intéressantes). On nous explique également quelques règles bizarres en place comme par exemple : un sénateur peut parler autant de temps qu'il le souhaite à condition qu'il reste debout et qu'il ne quitte pas la salle même pour aller aux toilettes !

On déjeune une spécialité du coin : le BBQ ! Ici, on commande la viande au poids (alors c'est en pounds et comme on savait pas trop ce que ça représentait en gramme, ils nous ont gentiment conseillés - et fait rare ici, ce n'était pas des portions gigantesques !) avec de l'excellent Mac'n cheese : à tomber tellement tout était délicieux !

On passera l'après-midi dans le quartier de South Congress, réputé pour être bizarre (la devise de la ville est "Austin, gardez la bizarre"). Alors oui on croise des magasins un peu étranges et des devantures excentriques mais franchement, ça ne vaut pas le détour !

Le ville est également connue pour accueillir une colonie de chauves-souris mexicaines sous un pont récemment construit et à la tombée de la nuit, elles sortent par milliers et volent au dessus de vos têtes ! On s'installe donc sur ce fameux pont, une demie heure avant le coucher du soleil pour avoir une bonne place. Le soleil se couche et pas de chauve souris en vue, on commence un peu à s'impatienter. Des personnes commencent à quitter les lieux sans n'avoir rien vu. On persévère un peu et on commence à entendre de petits cris de sous le pont ainsi que des vibrations... La personne à côté de nous a une lampe torche et avec la faible lumière qu'elle émet, on commence à voir ces milliers de chauves souris qui tournoient sous nos pieds. Moins impressionnant que prévu (c'est le début de la saison seulement) mais on n'avait jamais vu autant de chauve souris au même endroit !