Deux petits avions et une escale dans l'aéroport tout neuf de Détroit (elle n'était pas en faillite cette ville ?), nous permettent d'arriver à Toronto, plus grande ville du Canada.

Trois semaines dans le deuxième plus grand pays du monde : on va couvrir très peu de chose (c'est même ridicule sur une carte !)... Mais on restera une semaine dans chaque ville, nous permettant d'essayer de vivre comme les locaux (et de visiter les villes en large et en travers ). 

Nous arrivons tard à l'aéroport et nous avions réservé un hôtel juste à côté pour éviter de rajouter du transport à cette journée déjà chargée. Après la très longue attente de notre navette, nous arrivons enfin à l'hôtel : il y a du monde à l'accueil, apparemment des avions ont été annulés et les gens cherchent où dormir... Notre tour arrive enfin et après avoir pris notre nom, le stagiaire nous explique que nous devons patienter un peu. On comprend que l'hôtel est plein et le personnel n'est pas certain qu'il reste des chambres de libre. Ils montent tous dans les étages pour vérifier. 

Il est minuit, on n'a pas dîné et on sent bien qu'on va devoir chercher un nouvel endroit où dormir. L'équipe sort de l'ascenseur et on est plusieurs à se lever : on a peur "du premier arrivé, premier servi". Ouf, on fait parti de ceux qui ont leur chambre, on essaye de négocier le petit déjeuner en conséquence de l'attente mais ils refusent, on a une chambre, c'est déjà pas mal !

Le lendemain, on quitte l'hôtel pour un appartement plus proche de la ville et qui offre une superbe vue sur Toronto. La proprio nous envoie un message pour nous demander si une de ses amies peut passer pour récupérer des affaires qu'elle a oublié. Bien sûr, pas de problème. Son amie arrive et en fait, elle prend tous les bijoux qui étaient suspendus dans la chambre... On s'est bien senti comme des voleurs de colliers, pas discret du tout !