Nous quittons notre petit chalet dans la ville de San Martin (que nous avons adoré) pour la ville de Villa la Angostura. Cette route est une destination en elle même, elle est connue sous le nom de la route des sept lacs. Préparez-vous, vous allez en voir du lac (et en panoramique !). La route est ponctuée de plusieurs points de vue et nous ferons beaucoup d'arrêts "Waouh". 

Vous nous demandez souvent comment est la route, voici un petit récap de ce qu'on a vu ! Après les pistes de la veille et l'avant-veille, la route est de bonne qualité, ce qui est très agréable ! Par contre, nous n'avons croisé qu'un seul panneau de signalisation de vitesse maximale, un petit 60, pas intérêt à le louper. On croise des animaux en liberté sur le bas côté de la route, un peu flippant de passer si près des vaches et des chevaux...

C'est parti pour cette très belle route.

 


Lago Machonico

 


Lago Hermoso

 


Lago Falkner

 


Cascade Nivinco

Nous laissons la voiture deux heures pour marcher jusqu'à la cascade Nivinco. Et que d'aventures ! Nous arrivons sur une première rivière à traverser. Je me lance avec mes chaussures imperméables car l'eau ne semble pas très profonde. Premier pas, pas de problème, deuxième pas : eh bien finalement c'est beaucoup plus profond que prévu. L'eau est passée par dessus ma cheville, j'ai les pieds trempés ! Trempés pour trempés, je continue et passe de l'autre côté. Aurélien plus fin, s'essaye sur la branche qui traverse une partie de la rivière. Il réussira avec brio la traversée. On passe ensuite par des forêts, la ballade est sympa mais très simple. 

On croise ensuite un couple qui nous dit que "ça en vaut le coup". On se demande si on a bien compris et si la marche ne va pas devenir plus physique ! Mais non, on comprend au tournant suivant ce qu'ils voulaient dire en se retrouvant face à une nouvelle rivière. Aurélien y va le premier cette fois et essaye de passer sur des minuscules rochers. Ca ne fonctionne pas, il fait demi tour, va chercher d'autres cailloux et arrive à passer non sans peur.  Je tente ensuite ce chemin, mais impossible pour moi, je me déchausse et passe la rivière gelée pieds nus ! 100 mètres plus loin, rebelotte. Aurélien retente sa chance avec une traversée sur les cailloux mais cette fois-ci ça ne passera pas. On se déchausse mais la rivière est plus large et une fois arrivés de l'autre côté, on a les pieds et les jambes gelés et on a dû vérifier qu'on avait encore tous nos doigts de pied ! 

Pas grave, on est enfin arrivé à la cascade, très jolie ! L'eau est transparente avec de très belles couleurs, on adore. On monte vers un mirador donnant sur la cascade et on emprunte un petit chemin qui monte. 

Et là, on rencontre des gens qu'on avait croisé sur le parking... C'est impossible qu'ils soient là sauf s'il y a un passage secret. Et en effet, un chemin bien caché contourne la rivière, pas besoin de se tremper à la fin... (je vous rassure, 90% des gens qu'on a croisé se sont gelés les pieds !).