Nous consacrons notre matinée à la visite de Villa la Angostura. La veille, la fin de la route des 7 lacs s'est faite sous la pluie et nous n'avions pas pu tout voir. Heureusement aujourd'hui, nous sommes accompagnés par un grand soleil. On revient donc un peu sur nos pas, pour aller voir ce qu'on a loupé dont le Rio Correntoso, la plus courte rivière du monde (on n'est pas certain qu'on puisse appeler ça une rivière) qui fait la liaison entre deux lacs. Les couleurs sont fabuleuses, on se demande si nous n'avons pas atterri dans les Caraïbes plutôt qu'en Patagonie.

On touche l'eau et elle est gelée : pas de doute, on est bien en Patagonie ! On va jusqu'à la plage d'où on peut observer les montagnes. On repart ensuite vers la petite rivière, l'eau est transparente et depuis le pont piéton, on aperçoit les énormes poissons qui sont là dessous. 

Un petit tour dans la ville avant de partir, il n'y a pas grand chose à voir. Nous prenons rapidement la route pour notre dernière ville en Argentine, San Carlos de Bariloche. Nous arrivons en début d'après-midi mais nous avons la voiture jusqu'en début de soirée. On décide alors d'en profiter et de visiter les alentours. Nous prenons la route pour la péninsule Llao Llao qui donne sur le lac et les montagnes (encore me direz-vous !). Nous nous arrêtons à tous les miradors proposés et on en prend plein les yeux. 

L'hôtel Llao Llao très connu dans la région nous donne bien envie de nous y installer (mais c'est un 5 étoiles donc peut être pour une autre fois !). 

On rentre ensuite à notre hôtel, en plein centre ville, après avoir rendu la voiture. Pour l'anecdote, on a voulu se garer dans la rue devant l'hôtel pour déposer les valises avant de rendre la voiture. C'est écrit partout qu'il faut payer mais on n'a jamais trouvé le parcmètre ! (Ni de place d'ailleurs, on a pris un parking souterrain dans la rue voisine). Ce n'est qu'après avoir rendu la voiture, qu'on a compris comment fonctionnait le stationnement ici : il n'y a pas de parcmètre mais des gens parcmètre ! Ils sont chacun responsable d'une rue et c'est auprès d'eux qu'il faut payer ! 

Bref, le lendemain, nous partons visiter la ville. Un tour dans la rue principale, bordée de chocolateries. Puis comme on a fait très vite le tour, on va vers l'office du tourisme. Les informations (surtout sur la route qu'on a pris la veille) et les différentes lieux ne nous motivent pas vraiment. Là on est vraiment content d'avoir inversé nos durées de séjour entre San Martin et Bariloche (on devait rester une semaine ici à la base !). 

Le soir pour nous réconforter de cette ville pas très intéressante, on va au resto : un vrai bon resto ! Viande de bœuf au barbecue et purée, on n'a pas aussi bien mangé depuis très très longtemps (et que c'est copieux !). 

Nous sommes samedi et pour notre dernière journée, on ne fait pas grand chose ! Nous avons quand même une mission aujourd'hui, retirer de l'argent pour payer le taxi le lendemain qui nous déposera au bus. Ici les frais bancaires sont assez effrayants pour les étrangers, ça va de 5€ à 10€ peu importe le montant, en fonction de la banque. Et nous n'avons besoin que de 10€ pour le taxi donc payer le double pour des frais bancaires ne nous enchante pas ! On va donc à la banque la moins chère qu'on avait repéré, celle des 5€ (quand même !) mais le distributeur nous indique que le montant est inexact. On change de montant mais rien n'y fait... On part alors dans la ville pour essayer les autres banques. Toutes les autres sont à 10€ ! Comme aujourd'hui on a tout notre temps (mais pas d'argent à jeter par les fenêtres), on cherche d'autres banques (pendant une heure quand même !). Dans un éclair de lucidité, on décide de retourner à la première banque mais d'essayer un autre distributeur. Celui de gauche nous redonne le même message d'erreur que la première fois mais bon vu qu'on est un peu désespéré, on essaye le dernier distributeur possible, celui de droite. Bingo ! Celui là nous donne enfin des billets et on comprend que les deux autres distributeurs étaient vides (ils ne peuvent pas écrire ça plutôt ?!)

Nous repartons le lendemain à 7h du matin pour 6h de bus, direction Puerto Montt au Chili. Le passage des frontières sera un peu plus long qu'à l'aller. A la douane Argentine, des chiens viennent renifler dans la soute et le bus. A la douane Chilienne, tous les sacs sont sortis du bus et des chiens viennent les renifler également ! Finalement, nous arrivons à l'heure (comme toujours !) à Puerto Montt.