Après le Machu Picchu, nous prenons un avion pour Lima où nous passerons deux jours. On s'installe dans un hôtel dans un quartier pas touristique, on adore car on voit "la vraie vie". Pour notre après midi, nous souhaitons aller au quartier de Miraflores, le plus touristique de la capitale, que nous avions mis de côté quand nous sommes arrivés. 

Nous sommes à 5 kilomètres du quartier donc on y a va à pied. On marche dans l'avenue principale, normalement c'est toujours tout droit. Mais au bout de 30 min, on en a marre : ça klaxonne toutes les 30 secondes (c'est comme ça que les taxis demandent aux piétons s'ils veulent monter) et ça sent le gaz d'échappement. On fait demi-tour, tant pis pour Miraflores ! (On est lâche, oui je sais...)

On part à la place à la recherche d'une laverie (faut faire des choix dans la vie !) et après avoir essayé 5 ou 6 emplacements, on en trouve enfin une qui facture au kilo de linge. Comme on part le surlendemain, on s'assure qu'ils peuvent nous rendre nos vêtements demain (où alors on a plus rien à se mettre après !). Pas de problème pour lui, à condition qu'on lui apporte le linge à 8 heures demain matin (nous qui espérions une grasse mat', c'est raté !). 

 

Le lendemain donc, on apporte nos vêtements et on rentre à l'hôtel petit déjeuner. On a le droit à un buffet, c'est pas tous les jours la fête donc on en profite ! On part ensuite vers le vieux centre de la capitale, à pied toujours. Il y a des rues piétonnes et on traverse des parcs, c'est bien plus agréable que la veille. 

Sur la route, il y a de nombreuses écoles d'infirmière, kiné, de sciences... On se fait arrêter par des étudiants en kiné qui proposent aux passants des massages gratuits pour s’entraîner. Je ne me fais pas prier et je les suis dans une salle où il y a déjà 5 ou 6 personnes en train de se faire masser. Avec les sacs qu'on porte un jour sur deux, c'était la bonne surprise du jour ! 

On continue notre chemin et on arrive face au palais de justice : ce vieux bâtiment est immense et magnifique. On passera ensuite devant le département de la justice contre les fonctionnaires corrompus...

Puis des quartiers beaucoup moins touristiques et bien moins accueillants qu'on traverse très rapidement. On arrive sur le marché de la ville : une partie est sous des halles gigantesques et le reste dans la rue. Au début c'est plutôt amusant mais c'est un peu du grand n'importe quoi donc on s'enfuit dans un quartier plus calme. On trouve par hasard un musée gratuit et on entre. C'est l'ancienne banque nationale et ils ont gardé les comptoirs et le coffre fort en place. Un peu d'histoire pré-hispanique, quelques tableaux et on repart vers la place d'Armes. 

Arrivés à côté, on voit des militaires ou CRS barrer les rues qui donnent sur la place, armés et avec des boucliers, on est déçu de ne pas pouvoir y aller. On se rapproche tout de même et on voit que des gens passent. Aurélien demande si on peut passer, les militaires répondent que oui. On arrive devant une nouvelle barrière et cette fois-ci on nous demande ce qu'on veut faire sur la place : on tente un "Visitar ?". Ça passe, a priori les touristes peuvent passer mais les locaux doivent montrer une carte spéciale ou avoir une bonne raison pour passer. Avec tous ces barrages, la place est totalement vide : on peut y voir le palace du gouvernement et la cathédrale. 

Le soir, nous allons au parc des fontaines de la ville. 1€ l'entrée et un spectacle de fontaines, on était assez intrigué ! Le jour se couche et les fontaines s'illuminent, c'est joli. Il y a beaucoup de familles qui viennent assister au spectacle son et lumière puis s'amuser dans ces fontaines. On peut traverser des tunnels d'eau,  jouer avec les jets et se faire mouiller entièrement... 

Parce qu'on est sympa, on vous partage la musique qu'on a eu pendant deux semaines !