Après un voyage de 11 heures dans notre premier train transsibérien (on vous en parlera plus tard), nous arrivons à Kazan, sixième ville de Russie, à 800 km à l'est de Moscou.

Après deux kilomètres avec nos sacs à dos (énormes !) nous nous posons dans un hôtel cette fois ci (le décor est plus sobre qu'à Moscou, pas difficile en même temps)

 

Dans le Kremlin, nous tombons sur la mosquée Qolşärif, aux dômes bleus, qui est magnifique. Reconstruite en 2005 suite à sa destruction par Ivan le Terrible (je vous en reparlerais de celui-là) elle est aujourd'hui la deuxième plus grande d'Europe.

Une petite visite nous permet de voir que l'intérieur est aussi agréable à regarder que l'extérieur.

 Un peu plus loin dans le Kremlin, on peut voir la tour Suyumbike qui penche quasiment autant que la tour de Pise. La légende raconte que face à la menace d'écraser la ville, la régente de Kazan aurait accepté d'épouser le fameux Ivan le Terrible. En cadeau de noces, elle demanda une tour de sept étages construite en sept jours (ceci explique sûrement le fait qu'elle penche autant !).

Le septième jour, la tour étant terminée, les festivités du mariage ont pu commencer. La régente serait alors montée en haut de sa tour pour s'y jeter ! (Stéphane Bern sort de ce corps !

 Toutes nos photos sont toujours ici

 

 #Behindthescene : On a visité un musée de la vie soviétique où la dame de la caisse ne comprenait apparemment pas l'anglais jusqu'au moment où on a commencé à partir et s'est mise à nous parler dans un anglais presque parfait... Le "musée" ne présentant aucun intérêt, on est quand même ressorti avec nos photos soviétiques !

#Funfact : on s'est trouvé une cantine Russe où on mangeait pour moins de deux euros à deux. Quand on a vu le prix la première fois, on a cru qu'on avait fini à la soupe populaire...

#Funfact 2 : on est tombé sur un serveur parlant très bien anglais (délivrance) jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'il parlait aussi français ! (merci à sa petite amie française vivant à Lille ;))