Nous faisons escale à Hanoï une nuit pour prendre le train direction Ninh Binh. Cette nouvelle ville est la porte d'entrée pour la baie d'Halong terrestre. Nous avons délibérément décidé de ne pas mettre les pieds à la baie d'Halong, le tourisme de masse n'étant pas trop notre dada, nous avons pris peur face aux différents commentaires sur les sites. La baie d'Halong terrestre reste tout de même très touristique, mais à priori pas au même niveau que sa grande sœur. 

Donc 2,5 heures de train nous séparent de la capitale et avec cela, la découverte du voyage en train au Vietnam. On s'installe en deuxième classe (la première est un wagon couchette, la deuxième des sièges "classiques" et la troisième des bancs en bois). Le voyage se fait sans trop d’encombres, le train n'a pas l'air tout jeune mais ça passe vite. 

 

A Ninh Binh, nous logerons dans une maison d'hôte, à deux pas des attraits touristiques de la région. La dame qui nous accueille parle un français parfait et nous donne deux trois conseils sur notre itinéraire du lendemain. Première soirée dans la ville et première coupure de courant (heureusement, nous avions une lampe frontale ce qui a pas mal surpris les locaux). Ces coupures ont l'air d'être assez récurrentes puisque nous avons passé trois jours dans la ville et avons eu une coupure par jour (en même temps quand on voit leur installation électrique, on a peu de doute sur le pourquoi du comment). 

 

Pour notre seule journée complète, nous louons un scooter. Nous avions le choix entre deux destinations très touristiques pour faire une mini croisière dans les paysages de cette baie, Tam Coc qui est prise d’assaut par les touristes étrangers et Trang An par les touristes Vietnamiens. Nous optons pour la deuxième option, à priori les paysages sont moins extraordinaires mais les arnaques quasi inexistantes (et comme on en a marre d'être pris pour des pigeons, le choix a été plutôt vite fait). 

Nous arrivons de bonne heure à l'embarcadère, peu de monde sur place. Trois routes sont possibles, nous choisissons celle avec trois grottes et trois temples. Pour que le bateau (enfin barque) puisse partir, il faut être trois minimum. Après quelques minutes d'attente, un couple vietnamien accepte de partager ce voyage avec nous (ils ont été adorables). C'est donc parti avec notre rameuse pour trois heures de navigation. Je passerais les temples, sans grand intérêt architectural par rapport à ce qu'on a pu voir avant. 

Les grottes (pour la plupart creusées pour que les barques passent) nous permettent de passer à travers les pitons karstiques (pour les apprentis géologues, les explications seront plus claires sur Wikipédia). Elles sont assez basses de plafond, ce qui fait qu'on passe notre temps à éviter les stalactites et à nous baisser entièrement sinon on ne passerait pas. 

Le paysage est assez impressionnant, avec ces pics sortis de terre et une brume s'installe ce qui le rend encore plus irréel. 

Si vous êtes fan du genre, c'est ici que le film King Kong Skull Island a été tourné : on peut apercevoir les pics dans la bande annonce et ils nous font visiter le village du tournage > Bande annonce pour les curieux

 

Notre hôte nous conseillait d'aller à Baih Dinh, le plus grand complexe de pagodes du Sud Est de l'Asie. Renseignement pris sur internet, elles ont été construites dans les années 2000 (de notre calendrier !) et ressemble plus à un complexe touristiques qu'à un centre culturel. On passera donc notre chemin pour nous rendre à Hoa Lu, ancienne capitale du Vietnam au 10ème siècle. On visite un palais, qui franchement ne valait pas non plus le détour mis à part l'entrée qui avec son reflet dans l'eau avait beaucoup de cachet. 

 

On reprend donc notre deux roues (cette fois-ci, rien à dire sur les routes, elles sont agréables) et on prend direction Mua Cave. C'est un temple situé en haut d'un pic mais on y va surtout pour la vue sur la baie. On se fait avoir en payant le parking alors que 200 mètres plus loin, le parking officiel est gratuit (bon, 40 cts, on va pas en mourir mais c'est constamment ça ici et ça commence à nous courir sur le haricot !). On monte les 500 marches qui nous séparent de la vue et en effet, ça valait le détour : un panorama sur la baie côté Tam Coc nous permet d'apprécier les paysages complémentaires à ceux vus le matin même. 

 

Il nous reste encore un peu plus d'une heure avant le coucher du soleil et une petite pagode (gratuite) est sur le plan. On se rend sur place et encore le même schéma que les sites précédents, il faut payer pour poser sa moto à des personnes qui ne sont pas du tout officielles. On fait donc demi-tour, direction une autre pagode (si leur but est de faire fuir les touristes, ils s'y prennent très bien), celle-ci étant un peu plus reculée, pas d'arnaqueur et on profitera de la vue et de l'ambiance jusqu'à la fin de la journée. 

Toutes nos photos du Vietnam sont disponibles ici