Depuis Bangkok, nous partons en avion jusqu'à l'île de Phuket pour y passer 5 jours. Le résumé va être rapide puisque ce sera repos au bord de la piscine et sur la plage (et de son eau incroyablement chaude et transparente !) et resto !

 

Nous rentrons sur Bangkok après ces 5 jours terriblement épuisants pour nous rendre à Kanchanaburi, à 2-3 heures de voiture (en fonction du trafic assez monstrueux de la capitale). Nous posons nos bagages dans un charmant hôtel avec piscine (c'est le fil conducteur du voyage !) où je rencontre une collègue de travail au bord de cette piscine justement (le monde est vraiment petit). 

Le lendemain, nous partons voir le pont de la rivière Kwaï, rendue célèbre par le film (ou livre) du même nom (qui a d'ailleurs été entièrement tourné au Sri Lanka mais passons ce détail). Cette ligne de chemin de fer a été construite par des prisonniers de guerre sous le commandement des Japonais lors de la Seconde guerre mondiale. Plus de 100 000 personnes sont mortes lors de sa construction d'où son surnom de chemin de fer de la mort. Bon pour une note plus gaie, je vous laisse vous remémorer la musique du film en cliquant ici  (elle ne nous a pas quitté pendant ces deux jours).

Le pont est toujours en activité mais est plus souvent envahi par les touristes que par les trains. Il y a quand même tous les 10 mètres des plateformes de sécurité, permettant aux badauds comme nous de nous ranger quand le train arrive (pas d'inquiétude, il roule vraiment pas vite à cet endroit mais les chemins de fer thaïlandais déclinent, tout de même, toute responsabilité si vous vous faites écraser).

Le lendemain, nous partons pour les cascades du parc national Erawan. 7 cascades sur 7 niveaux différents et pour y accéder un chemin dans la jungle. En route dans un pick-up dont l'arrière a été aménagé avec deux bancs sur les côtés pour accueillir 8 personnes et un peu de tôle pour la toiture (pas besoin de clim dans ces cas là !). 

Les cascades sont magnifiques et l'eau est d'un bleu turquoise transparent (on se croirait à Center Parc parfois avec ces couleurs et l'agencement des arbres) mais des poissons mangeurs de peaux mortes guettent vos pieds dans les bassins (Aurélien a failli tomber dans l'eau quand un poisson lui a attrapé le pied par surprise !).

C'est un parc national donc la nature est préservée, peu de sacs en plastique ou de bouteilles qui traînent, ce qui est assez rare pour le noter ici. On croise aussi des animaux sauvages tels que des varans avec leur taille impressionnante et des singes.