Direction Christchurch, la plus grosse ville de l'île du sud. Nous y avions atterri mais n'avions pas eu le temps de visiter la ville. On pose donc nos bagages dans un adorable Aribnb, situé sur une colline avec une superbe vue sur la ville (et le coucher du soleil !). Il y a une piscine mais il fait beaucoup trop froid pour penser y tremper un doigt de pied. L'adorable chien des propriétaires sera notre compagnon des prochains jours (peut-être parce qu'on a fait un barbecue le premier soir et qu'il espérait avoir une saucisse !). 

Nous partons dès l'après-midi visiter, Marion sera notre guide comme elle y a déjà passé deux jours et que la ville est minuscule ! Anciens bâtiments, street art et parcs, c'est plutôt mignon ! Par contre, malheureusement, la ville a connu un très gros tremblement de terre en 2011 et beaucoup d'anciens bâtiments sont en ruines, comme la cathédrale. Ils rasent pratiquement tous les bâtiments pour pouvoir en construire des neufs avec des normes sismiques un peu plus contraignantes qu'à l'époque, ce qui fait que la ville est un chantier géant ! On fait vite le tour des choses à voir, on fait un détour pour aller voir le port de ville. Pour ça, on prend un tunnel aussi flippant que celui qu'on avait pris à Milford Sound, et on fait vite demi-tour, le port n'étant vraiment pas beau.  

Le deuxième jour, c'est le brunch du départ dans un petit restaurant hipster, délicieux et adorable ! On part déposer Marion à l'aéroport et on en profite pour changer de voiture. Ce n'était pas prévu mais un rappel constructeur nous oblige à troquer notre Toyota bleue pour une autre Toyota bleue (au moins on n'est pas perdu !).  C'est notre dernier jour sur l'île du sud, on en profite pour ranger nos affaires et prévoir un peu les activités de l'île du nord.  Le lendemain, on prend la route tôt pour attraper notre ferry au nord de l'île qui nous emmène à Wellington (la ville au sud de l'île du nord, vous me suivez toujours ?). On arrive au ferry à l'heure (on a eu une petite frayeur à cause de tous les travaux sur la route qui nous font perdre beaucoup de temps !) et on embarque avec une bonne demie heure en retard. Il nous faut presque 4 heures pour faire la traversée, même si la distance paraissait courte sur la carte ! On arrive donc en fin de journée à Wellington, fatigués par cette journée de route. On repartira le lendemain vers le centre de l'île en faisant l'impasse sur cette capitale !