Nous abandonnons notre cabane en bois (enfin !) pour rejoindre la ville de Matamata. Sur la route nous faisons un arrêt dans la ville de Rotorua connue pour ses sources d'eau chaude (l'île du Nord est une île volcanique). Quelques geysers sont visitables dans la région mais vu les prix, nous n'y mettrons pas les pieds... Nous préférons aller dans le parc public de la ville (gratuit) où l'on peut voir de nombreux bassins d'eau chaude ainsi que des échappées de vapeur. Le parc est également aménagé pour que l'on puisse tremper ses pieds dans l'eau chaude. Tous les bassins sont protégés par des barrières car il fait déjà très chaud à proximité. C'est assez amusant de voir toute cette fumée dans un parc public au beau milieu de la ville. 

On part ensuite dans un quartier Maori de la ville où l'on peut voir une jolie église. Le quartier étant juste à côté du parc de tout à l'heure, on voit énormément de vapeur s'échapper des jardins des maisons ou des bouches d'égouts (ça fait assez peur d'ailleurs). 

 

Nous reprenons ensuite la route pour rejoindre notre Airbnb de Matamata (on troque la cabane pour une jolie maison cette fois-ci). Plusieurs scènes du film du Seigneur des Anneaux ont été tournées à proximité de cette ville et c'est le seul endroit en NZ où les décors du film sont restés en place et sont visitables. Nous n'irons pas visiter les décors, je vous rappelle qu'on a découvert les films seulement quelques jours auparavant. Cette ville nous permettra juste de rayonner dans la région. 

Le premier jour, nous partons sur la péninsule Coromandel. De grosses portions de route sont en travaux et il faut rouler à 50 km/h car il y a pas mal de graviers au sol... Et ça n'a pas loupé, comme personne ne respecte les limites, on s'est pris un gravier dans le pare-brise (encore !!). L'impact s'est transformé dans la seconde en une grosse fissure (youhou ! Pourtant l'impact était plus petit qu'une pièce de deux euros et on avait pas mis la clim !). Une ballade d'une heure nous permet de rejoindre Cathedral Cove, une arche sur la mer. Sympa mais beaucoup trop de monde dans un si petit espace, on déjeune et on part. 

Nous allons ensuite à quelques kilomètres de là, Hot Water Beach : un source chaude donne sur la plage où les gens viennent avec leur pelle creuser des piscines dans le sable pour profiter de l'eau chaude. La plage est très grande mais une cinquantaine de personne est regroupée sur quelques mètres carrés seulement : on sait où il faut chercher. On n'a pas de pelle mais on s'est dit qu'on creusera à la main. On arrive près des trous (parfois géants) faits par diverses personnes, on touche l'eau mais rien... L'eau est à la température de la mer donc froide ici ! On regarde les gens s'affairer mais on se rend vite compte qu'ils ont froids dans leur piscine fraîchement creusée ! On devient alors très sceptique sur cette eau chaude et on se pose quelques minutes pour les regarder (c'est plutôt drôle à). Au moment de partir, Aurélien remarque un amoncellement de personnes un peu plus bas, serait-ce le Graal ? On y va : on a les pieds dans l'eau de la mer mais l'eau est tiède ! On remarque qu'il y a de l'eau qui coule du sable et dès que la vague se retire, l'eau est brûlante ! On en profitera pendant 20 min, alternance d'eau chaud et tiède en regardant les gens se brûler les pieds (il y a une zone où on ne pouvait pas marcher tellement c'était chaud !).